Prologue, préface ou avant-propos ?Temps de lecture estimé à 4 minutes

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet un peu technique : les textes liminaires.

Il y a quelques semaines, sur Twitter (oui, vous êtes ma principale source d’inspiration 😉), on a posé la question de la différence entre les préfaces, les prologues et les avant-propos. Au vu des réponses données, les différences entre chacun de ces textes ne semblaient pas très claires. Du coup, je me suis dit que ce serait sympa d’en faire un article ! 😁

Mais avant, j’aimerais vous rappeler que le sondage pour savoir si ce que je vous propose comme contenu vous convient ou si vous désirez autre chose est toujours ouvert :

Je donne mon avis

En théorie littéraire, il existe un domaine qui étudie ce que l’on appelle les “paratextes”. Ces paratextes regroupent toute une série de textes qui font partie de l’oeuvre sans pour autant faire partie du texte central de ladite oeuvre.

Si vous souhaitez que je vous parle un peu plus des paratextes, péritextes et autre transtextualité en général, dites-le moi 😉

Parmi ces paratextes, on trouve les textes liminaires qui servent à introduire ou contextualiser le texte central.
En latin, limen signifie « le seuil ».

Voici les plus courants en littérature :
 

Le Prologue

En littérature, le prologue est une partie de l’histoire avant celle-ci. Il sert à situer le cadre du récit pour contextualiser l’action et les personnages. Il est rédigé par l’auteur de l’oeuvre.

Contrairement à tous les autres points de cet article, le prologue a une fonction narrative.

Un prologue, c’est donc un texte court qui n’appartient pas au schéma narratif de l’histoire qu’il introduit, mais qui se déroule avant (flash-back) ou après (flash-forward) celle-ci. Un prologue est une entrée en matière qui présente un événement, un personnage et/ou un environnement qu’il est indispensable d’expliquer au lecteur pour s’assurer de sa bonne compréhension du récit.

Source : Monde Fantasy

La Préface

La préface est une présentation de l’oeuvre et de l’auteur ou l’autrice écrite par une autre personne. La préface est toujours élogieuse (parfois même beaucoup trop…).

On distingue quatre objectifs à la préface :

  1. l’éloge : il s’agit de faire l’éloge des mérites de l’auteur ou de l’autrice et de présenter ses qualités autant humaines que littéraires. On fait également l’éloge du texte préfacé. Je vous avoue que c’est un aspect de la préface que je n’aime pas du tout, surtout quand les grands auteurs qui se préfacent entre eux juste pour se faire mousser mutuellement…
  2. le parrainage : un “maître” introduit l’un de ses élèves dans le domaine.
  3. l’hommage : un élève qui a réussi et qui est devenu un expert dans son domaine qui préface le dernier livre de son mentor.
  4. l’oraison : cas particulier de la préface, il s’agit ici d’une préface (en général rédigée par l’éditeur ou un ami proche de l’auteur ou de l’autrice défunte) d’un ouvrage publié à titre posthume, un peu après le décès de l’auteur ou de l’autrice. Ce type de préface sert surtout à présenter l’ouvrage en le remettant dans son contexte d’écriture et/ou de publication.

Préfacer un livre est toujours vu comme un honneur.

 

L’Avant-propos

L’avant-propos est écrit par l’auteur du livre et sert à présenter l’oeuvre et son contexte de création : d’où vient l’idée, pourquoi l’avoir écrit, dans quel but a-t-il été écrit…

L’auteur se sert de l’avant-propos pour exposer ses intentions et les origines du livre. En général, c’est dans cette partie qu’il explique son point de vue s’il explore un sujet sensible ou qui fait débat.

 

L’Avertissement

L’avertissement est un cas particulier de l’avant-propos dans lequel l’auteur ou l’autrice prévient son lectorat qu’il abordera des sujets qui peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes.

Il peut également s’agir de la mention “toute ressemblance avec un fait ou des personnes réelles est tout à fait fortuite.”

 

Le Préambule

Le préambule rappelle les prérequis qu’il est nécessaire de maîtriser pour appréhender le texte qu’il précède.

Dans les séries, les préambules sont caractérisés par les passages « Dans l’épisodes précédent » qui rappellent des éléments passés de l’intrigue nécessaires à la compréhension de l’épisode.

 

La Dédicace

La dédicace peut être courte ou pas. Il peut s’agir d’un hommage en quelques mots (A ma moitié, mes enfants et mon chat pour leur indéfectible soutien) ou d’un texte un peu plus long qui explique un peu plus en détail pourquoi le livre est dédié à cette ou ces personnes.

 

Voilà ! J’espère que vous y voyez un peu plus clair à présent !

Cet article a été envoyé en avant-première aux abonné-e-s de la newsletter Conseils d’écriture.

Si vous aussi vous souhaitez recevoir la primeur des prochaines publications et bonus, ainsi qu’un accès aux ressources gratuites, n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter !

Et pour vous souhaiter la bienvenue, vous recevrez votre abécédaire de l’écrivain !

* Champs requis
Conformité RGPD *
Ce que vous attendez de la newsletter *
Prologue, préface ou avant-propos ?
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :