La victoire commence dans la têteTemps de lecture estimé à 11 minutes

C’est une phrase que ma mère me répétait souvent quand j’étais ado (bisous maman !) et je ne l’ai vraiment comprise, assimilée et appliquée que l’année dernière.


Sommaire de la série d’articles

1. Les 7 erreurs marketing des auteurs et autrices autoéditées

2. Les 3 clés pour dompter les algorithmes

3. Les 6 piliers d’un marketing d’auteur qui fonctionne

4. La victoire commence dans la tête

5. Une méthode infaillible pour atteindre ses objectifs

6. Définissez et connaissez votre livre pour mieux le vendre

7. Comment définir son lectorat pour ne pas se louper

8. Déterminer le prix de son livre et ses canaux de vente

9. Visibilité, démarcation de la concurrence et communication

10. Que poster sur les réseaux sociaux et sur son blog ?

11. Optez pour les bonnes actions promotionnelles

12. Analyser ses résultats en 5 questions

13. Élaborer sa stratégie marketing


Quand je me suis lancée dans l’entrepreneuriat avec Prom’Auteur, j’ai eu du mal à démarrer. Je pensais que c’était parce que je faisais mal ma communication sur les réseaux et par email.

À l’été 2019, j’ai découvert deux personnes (Valentine de Je vis de ma passion et Laurie Audibert) qui m’ont mis la tête à l’envers. Avec elles, leurs articles de blog, leurs lives Facebook, leur podcast et leurs programmes (le fameux Prêt-à-Poster dont je vous ai parlé), j’ai compris que le problème était plus profond. Qu’il ne s’agissait pas de ma gestion des réseaux et de mes emailsEn vérité, je ne me comportais pas en chef d’entreprise.

Si Prom’Auteur ne faisait pas assez de chiffre d’affaires, c’est parce que le problème était dans ma tête. Dès que j’ai compris ça et que j’ai travaillé dessus, j’ai vu une sacrée différence !

Cela peut paraître étonnant de se dire qu’il faut se mettre au centre de son marketing pour réussir et que ce n’est pas son produit ou sa communication qui prime.

Pourtant, étant donné qu’on est seul-e aux commandes, qu’on n’a pas d’équipe pour gérer tout ça à notre place, tout nous revient. Nous devons donc avoir la tête sur les épaules, les idées claires et l’estomac bien accroché.

Si vous voulez vivre de l’autoédition, la première chose à faire, donc, est de vous comporter en entrepreneur ou entrepreneuse. La différence entre les auteurs et les autrices qui réussissent et les autres, c’est la mentalité.

Si vous voulez vendre vos livres et construire une stratégie efficace, il faut donc commencer par vous, par votre mentalité.

L’entrepreneuriat, c’est comme un long trajet en voiture :

  • le moteur, ce qui permet de vous faire avancer, c’est votre pourquoi
  • le carburant, c’est votre vision, votre rêve de vie idéale
  • les pédales d’accélérateur et de freins (parce qu’on ne peut pas toujours foncer tête baissée), c’est votre mindset
  • le volant, c’est votre clarté
  • le GPS, ce sont vos objectifs
  • la carrosserie, c’est votre image de marque
  • la route, c’est votre marché
  • les passagers, c’est votre lectorat
  • le klaxon, ce sont vos actions promotionnelles
  • le contenu de votre glacière, c’est votre communication
  • les valises dans le coffre, ce sont vos livres

Son pourquoi

Appelez-le votre pourquoi, votre big why ou même encore votre mission de vie ou votre ikigaï, c’est comme vous voulez.

Pourquoi, au fond de vous, voulez-vous vivre de votre plume sans passer par un éditeur ? Quelle est la raison profonde qui vous pousse à vouloir vivre de vos livres ? Pourquoi avez-vous des papillons dans le ventre quand vous vous imaginez vivre de votre écriture ? Pourquoi avez-vous la nausée en imaginant que vous puissiez échouer ?

La réponse ne doit pas simplement être « pour gagner de l’argent ». Ça, c’est la finalité.
Votre pourquoi, c’est votre cap, c’est la raison d’être de votre activité. Ce qui vous anime. Ce en quoi vous croyez. Ce en quoi vous avez foi.

Votre pourquoi, c’est votre moteur. C’est ce qui va vous pousser à continuer à persévérer malgré les difficultés, malgré les baisses de moral, malgré les échecs.

Votre pourquoi regroupe également vos valeurs et votre vision (ce à quoi vous aspirez). En somme, on pourrait dire que le pourquoi est une forme de credo.


Au-delà de tout cet aspect très introspectif, le pourquoi a une réelle utilité marketing. Il permet d’avoir une communication plus authentique et honnête, et donc de davantage toucher les gens parce que vous serez inspirant-e. Il permet également de définir avec plus de précision votre image de marque. On saura donc mieux cerner qui vous êtes.

Le pourquoi vous permet d’être plus percutant-e auprès de votre audience.


Comme le dit Simon Sinek dans sa conférence TED Comment les grands leaders inspirent l’action :
 

Ce que les gens achètent, ce n’est pas ce que vous faites, mais pourquoi vous le faites.

Son Mindset

N.B. : Alors, j’ai déjà reçu plusieurs fois la remarque que j’utilise des anglicismes ou du franglais. Il faut savoir que, quand on parle de marketing, il est compliqué de tout traduire tout simplement parce que beaucoup de termes techniques sont en anglais (parce que ce sont surtout des Américains qui ont créé tous ces processus) et que certains sont intraduisibles. En outre, si vous souhaitez faire des recherches complémentaires sur ces sujets, vous trouverez davantage d’informations avec les termes anglais qu’avec des traductions.

Le mindset c’est à la fois votre philosophie entrepreneuriale et votre état d’esprit. C’est votre manière de voir les choses et de concevoir votre business.

Le mindset, c’est votre coach intérieur, celui qui va passer la bande-son de Rocky quand vous vous mettez à l’action (le mien me passe surtout le remix de Just Do It de Shia LaBœuf).

Votre mindset, c’est aussi ce qui va vous permettre d’identifier vos blocages, vos peurs et vos croyances limitantes pour les surpasser. Vous savez, les fameuses phrases comme :

  • « Je ne sais pas vendre. »
  • « Si je publie trop, je vais déranger. »
  • « Je n’arriverai pas à vivre de mes romans. »
  • « Il n’y a que les grands auteurs talentueux qui réussissent. »
  • « Je suis trop timide pour y arriver. »
  • « Je ne suis pas légitime. »
  • etc.

Je vais vous faire une révélation : je suis quelqu’une de très timide, qui n’a aucune capacité de négociation et qui, pendant longtemps, n’a pas osé parler de marketing web parce qu’elle pensait qu’elle n’avait rien d’intéressant à dire malgré ses 8 ans de formation continue…

Pourtant, je suis passée à l’action. Et si vous êtes encore là à lire ce que j’écris, c’est que vous estimez que mon travail a de la valeur.


C’est pareil pour vous. Vous avez de la valeur, ce que vous voulez partager a de la valeur. Vos livres ont de la valeur. Si vous parlez avec honnêteté et authenticité, vous intéresserez forcément des gens. Vous intéresserez votre lectorat.

Quand je vous dis que la victoire commence dans la tête, c’est ça le mindset : c’est réussir à se faire comprendre à soi-même qu’on est capable de le faire, qu’on est capable de surmonter les épreuves et les blocages et qu’on va y arriver. Pas qu’on peut y arriver, qu’on va y arriver.

Bien sûr qu’il y a une grande partie qui concerne la confiance en soi, mais se mettre dans l’état d’esprit, dans le mindset de quelqu’un qui va y arriver, c’est déjà un grand pas de fait.

Comme l’a dit le grand philosophe Maître Yoda :

Fais-le ou ne le fais pas.
Il n’y a pas d’essai.


Le mindset comprend aussi l’attitude que vous adoptez. Qui voudrait acheter quoi que ce soit à quelqu’un-e qui parle tout bas, la tête rentrée dans les épaules et qui mendie plus qu’il/elle ne communique ?

Travailler son mindset, c’est travailler également sa posture pour s’affirmer. On s’entend : il ne s’agit pas d’écraser les autres en mode « pousse-toi de là que je m’y mette », mais bien de prendre et d’assumer sa place dans le mondeD’incarner qui on est vraiment pour énoncer notre message avec conviction.

Votre clarté

Quand on parle de clarté, on parle de la précision de ses objectifs, de ses envies, mais aussi de ses forces et de ses faiblesses. Il s’agit d’être honnête avec soi-même et d’établir avec le plus de précision et de transparence ce que l’on veut et comment on veut l’obtenir.

La clarté, c’est se mettre devant un miroir et se regarder dans le blanc des yeux en se disant : « OK ! Maintenant on va jouer cartes sur table et on va arrêter de se mentir. »

Cette étape indispensable permet de mettre au clair :

  • ses forces
  • ses faiblesses
  • ses rêves
  • ses envies
  • ses besoins
  • ses peurs
  • ses croyances
  • ses blocages
  • son fonctionnement
  • son rythme
  • ses valeurs
  • sa vision
  • ses priorités
  • son message


La clarté est indispensable pour établir son pourquoi et pour entretenir son mindset. Quand on est un entrepreneur ou une entrepreneuse individuelle, il est essentiel de mettre tout ça à plat pour ne pas se démotiver. En effet, vous n’avez pas de patron pour vous botter le derrière et vous pousser à bosser. Il est donc primordial que vous trouviez la motivation au fond de vous-même pour ne pas baisser les bras.

C’est aussi l’une des raisons pour laquelle le marketing d’auteur n’est pas le même selon qu’on est autoédité ou édité à compte d’éditeur. Déjà parce que l’éditeur se charge d’une partie du travail, mais aussi parce que les édités n’ont pas tout ce cheminement de pensées à faire. L’éditeur l’a fait pour eux. En outre, l’éditeur est aussi une forme de patron qui botte les fesses 😉

En outre, tous ces aspects (le pourquoi, le mindset et la clarté) vous permettront de mettre à plat ce que vous voulez faire et ce que vous ne voulez pas faire en termes d’actions marketing. Parce que, pour vendre efficacement, il faut être convaincu-e de ce que l’on entreprend. Faire pour faire ne sert à rien.

Je vois trop souvent des auteurs et des autrices dire qu’ils ont appliqué à la lettre les conseils de spécialistes et que, pour elles et eux, ça n’avait pas marché. En général, le problème ne se situe pas dans la technique. Le problème se situe dans l’un des trois points cités précédemment, à savoir au niveau :

  • du pourquoi : on le fait parce qu’on nous a dit qu’il fallait le faire, mais on ne comprend pas vraiment l’intérêt de le faire ni la suite à donner à l’action ;
  • du mindset : on le fait, mais on est persuadé que ça ne marchera pas ;
  • de la clarté : on le fait, mais ce n’est pas vraiment en accord avec nos valeurs.


Tous ces freins inconscients font que vous vous autosabotez sans même vous en rendre compte. Elle est là la véritable raison des échecs.
 


Rentrons maintenant dans des sujets un peu plus prosaïques :
 

Votre image de marque

C’est ce que l’on appelle également le branding et, plus précisément dans le cas des entrepreneurs et entrepreneuses individuelles authentiques, le personal branding.

Je vous parle d’authenticité depuis le début de cet article, mais qu’est-ce réellement que le marketing authentique ?

Il s’agit tout simplement du fait d’être sincère et honnête dans sa relation avec sa communauté. D’être vrai-e, d’être soi-même. De partager ses forces et ses faiblesses, mais pas son petit-déjeuner ou ses photos de vacances 😉

En somme, c’est de ne pas jouer un personnage pour faire croire à vos abonnés que vous êtes une autre personne. Cela dit, c’est une forme de marketing : avoir une facette publique et une facette privée. Cependant, ce n’est pas celle que j’encourage à adopter pour les auteurs et les autrices. Lorsque l’on écrit des romans, on met toujours une part de nous dans nos récits, dans nos personnages, dans notre style, dans nos univers. Le public peut vite se rendre compte quand il y a un décalage entre les livres et leur auteur/autrice. Et si le public n’a pas confiance, il n’achète pas.

Que regroupe l’image de marque ?

  • Votre nom : celui que vous utilisez pour publier vos livres.
  • Votre identité : comment vous vous présentez quand on vous demande ce que vous faites dans la vie.
  • Votre slogan
  • Votre positionnement : vos livres, votre lectorat, votre message…
  • Votre pourquoi
  • Votre identité visuelle : vos couleurs, les typo de votre site, vos photos et illustrations…
  • Votre logo
  • Votre ton : votre manière de communiquer (humour, sérieux, décontracté…)
  • Votre look
  • Vos valeurs
  • Votre univers
  • Votre personnalité
  • Votre expertise
  • Votre musique (celle que vous écoutez et partagez)


Le branding sert à se faire reconnaître en un coup d’œil. Dès qu’on arrive sur votre site ou qu’on lit l’un de vos mails, on sait qu’on est chez vous et pas ailleurs. Il sert aussi à se différencier des autres. Parmi les problèmes les plus soulevés, il y a la question de la démarcation de la concurrence. La réponse se trouve dans votre branding.

Vos objectifs

Bien entendu, dans vos objectifs, il y a ceux à court, moyen, long et très long terme.

L’objectif à très long terme correspond à ce que l’on appelle sa vision. Il s’agit du but ultime que vous voulez atteindre dans votre vie. Ce que vous voulez accomplir en tant qu’auteur ou autrice autoéditée.

Il est important de définir des objectifs clairs et précis afin de savoir exactement où vous allez et ce que vous devez mettre en œuvre pour y arriver. Simplement dire qu’on veut gagner de l’argent ou avoir plus de visibilité n’est pas suffisant. Il faut être plus précis-e que ça.

Toutefois, cet article étant déjà bien long avec beaucoup de notions à retenir, je vous expliquerai la semaine prochaine comment fixer des objectifs clairs et précis 😉

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui et c’est déjà pas mal !

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous sera utile.

À la semaine prochaine !

Prenez soin de vous !

Virginie

Pour aller plus loin

Le pourquoi :

Le mindset :
Aline de TheBBoost : La chose la plus importante de ton business

Cet article a été envoyé en avant-première aux abonné-e-s de la newsletter Conseils d’autoédition.

Si vous aussi vous souhaitez recevoir la primeur des prochaines publications et bonus, ainsi qu’un accès aux ressources gratuites, n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter !

Et pour vous souhaiter la bienvenue, recevez la liste détaillée des 17 étapes de l’autoédition !

* Champs requis
Conformité RGPD *
La victoire commence dans la tête
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :